téléchargement.png

J. , 18 ans, sourd et muet, déficient intellectuel

J. est un adolescent de 17 ans. Quand l'IME a mis en suspend son accompagnement, ses parents ont fait appel à mes services. Très vite nous avons mis un projet en place, pour petit à petit que J. retrouve des contraintes, un rythme, et des activités de groupes (en relation avec l'IME)

Activité autour du goût
 

Cette activité permet de travailler de nombreuses compétences, en collaboration avec la psychomotricienne.

Tout d'abord l'achat des fruits et légumes.

La motricité pour éplucher et couper les aliments, le gout (différentes textures), et la transformation du produit

La recette des smoothies en cliquant ici

                                     👇

                            Miam mian

 

130802640_1280043255702399_4580410022172304424_n.jpg
201568068_537699527571337_7137500625308321919_n.jpg

Activité peinture
 

Cette activité permet de travailler de nombreuses compétences. Ici nous avons travailler principalement l'attente, mais aussi la motricité (tenir le pot avec une main et peindre avec l'autre). 

C'est une activité qu'il semble apprécier puisque parfois il va chercher de lui même les tubes de peintures !

Zoothérapie
 

J. avait peur des chiens et de leurs mouvements. Cette dernière avait une incidence sur les sorties qu'il effectuait. En effet, lors d'une balade, il pouvait "agresser" l'encadrant quand un chien passer à coté de lui ....

Avec la collaboration d'une zoothérapeute (Mélinda Loutil), qui rencontre J. une fois par semaine, la peur du chien est atténuée voir passée !

Aujourd'hui, il caresse les chiens, les regarde, les promène, et pendant les promenades il n'y a plus de troubles de comportements. 

Le travail se poursuit dans différents contextes et lieux, pour qu'il s'habitue à la proximité sur du long terme.

Zoothérapie.jpg
sensoriel 2.jpg
sensoriel 1.jpg

Activités Sensorielles

Ce genre d'activité est la plupart du temps exercée à l'extérieur. 

Dans cet exemple, nous sommes allés en foret. Nous avons travaillés autour du touché mais pas seulement, ce jour là il y avait du vent, et de la fraicheur.

Pendant cette séance, J. était posé, souriant, et curieux.

Psychomotricité
 

Après un bilan, nous avons pu constater que J. a besoin de psychomotricité hebdomadairement. Nous avons également observer qu'il l a également peur des chevaux ...

Vous devez vous dire en lisant quel est le rapport ??

Il y en a bien un !

Chloé Vinet (psychomotricienne) accompagne J. en psychomotricité via médiation équine. 

Les premières séances lui ont permis de mieux appréhender les poney/chevaux, tout en respectant son rythme. Aujourd'hui il monte sans trop de difficulté sur ces derniers. 

J. évolue de façon permanente dans ses déplacements, dans la prise en considération qu'il a avec lui un poney, et dans le respect des consignes. De plus en plus, il prend des initiatives dans cette prise en charge paramédicale.

 

205994411_333663911720745_8673853482496779132_n.jpg
125943646_1263727347333990_252439614837029586_n.jpg
équithérapie.jpg